Covid-19 : depuis l'épidémie de polio en 1954, "il n'y a pas de période où tout le monde arrive en réa pour la même maladie", alerte un médecin

franceinfo
·1 min de lecture

"Il n'y a pas de période dans la vie de la réanimation depuis 1954, l'épidémie de polio, où tout le monde arrive en réa pour la même maladie", a affirmé lundi 29 mars sur franceinfo Élie Azoulay, chef du service de réanimation à l'hôpital Saint-Louis à Paris, après la publication d'une tribune dimanche dans Le Monde [article payant] d'un collectif de neuf médecins de l’AP-HP qui demande à l’exécutif "d’assumer devant la société tout entière sa stratégie" face à la troisième vague.

franceinfo : Vous n'êtes pas signataire de cette tribune, mais partagez-vous le constat, cette forme de ressentiment ?

Élie Azoulay : Je ne suis pas signataire de cette tribune qui a été signée par les directeurs médicaux de crise. Les tribunes n'ont pas vocation à faire paniquer les populations. Elles ont, à l'inverse, l'intention très claire que nous partageons, qui est celle d'informer, et c'est notre travail, sur la réalité du quotidien. Le quotidien c'est beaucoup de malades, au-delà de nos capacités d'accueil, des malades jeunes. C'est une maladie différente de celle de la première vague donc on ne va pas appliquer des équations et des choses de la première vague dans la deuxième. Et puis, les malades sont beaucoup moins comorbides.

"C'est une maladie qui aujourd'hui concerne tout le monde."

Élie Azoulay, chef du service de réanimation à l'hôpital Saint-Louis à Paris

à franceinfo

Cette tribune va plus loin que ce que vous dites, elle dit que la saturation des services de réanimation pourrait (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi