Covid-19 : les départements où il y a le plus de cas aux urgences

Le nombre de cas de Covid et son poids dans l'activité hospitalière reste stable, et à un niveau faible.

La part des suspicions de Covid dans les passages aux urgences est de 0,8% en moyenne / Photo d'illustration Getty Images.
La part des suspicions de Covid dans les passages aux urgences est de 0,8% en moyenne / Photo d'illustration Getty Images.

Le nombre de cas de Covid continue de se maintenir à un niveau faible, semaine après semaine. C'est ce qui ressort du dernier bilan hebdomadaire de Santé Publique France, consacré aux infections respiratoires aigües. "Les indicateurs syndromiques étaient stables ou en diminution dans toutes les classes d’âge. Le taux de positivité des prélèvements était en diminution à l’hôpital et en médecine ambulatoire dans un contexte de vacances scolaires", note Santé Publique France.

L'Est, la Bretagne et la Normandie plus touchés

Concernant le poids du Covid sur les urgences, on enregistre à l'échelle nationale 0,8% des passages pour suspicion de Covid. Une moyenne qui cache des disparités locales.

Ainsi, les départements de la Normandie, de la Bretagne, du Grand Est ainsi que du centre-ouest du pays dépassent la moyenne nationale, jusqu'à représenter 2,67% des passages aux urgences en Haute-Saône, tandis que dans les départements des Hauts-de-France et du sud-ouest du pays, la part des cas de Covid dans les passages aux urgences est largement inférieure à la moyenne nationale, et descend même jusqu'à 0,23% dans le département de l'Aveyron.

Une hausse dans 36 départements

D'une semaine sur l'autre, la part des cas de Covid dans les passages aux urgences est en recul, passant de 0,9% à 0,8%. Une moyenne qui cache là aussi des différences au niveau local. Comme on peut le constater dans la carte ci-dessous, 36 départements enregistrent une hausse d'une semaine sur l'autre, parfois importante : elle a doublé en Haute-Loire et en Dordogne, en augmenté de plus de 80% dans le Cantal et les Pyrénées-Orientales.

À l'inverse, la part des cas de Covid dans les passages aux urgences est en net recul dans certains départements comme l'Aveyron (-61%), la Côte d'Or (-45%), ou encore l'Oise et la Somme où la baisse est supérieure à 40%.

Une campagne de vaccination au ralenti

Des chiffres relativement bas qui sont enregistrés dans un contexte de campagne de vaccination contre le Covid, pour les personnes âgées de 65 ans et plus. Une couverture qui atteint 13,5% dans cette tranche d'âge. Si la circulation du Covid reste à un niveau faible, ce n'est pas le cas de l'autre virus particulièrement scruté pour son poids sur l'activité à l'hôpital et notamment dans les services pédiatriques : la bronchiolite.

10 régions métropolitaines sont en phase épidémie, 2 en phase pré-épidémique. Seule la Corse semble épargnée pour l'instant, alors même que le nouveau traitement préventif est en rupture dans plusieurs maternités et n'est plus disponible en pharmacie.

VIDÉO - Bronchiolite : des services de maternité font face à des pénuries de Beyfortus