Deltacron : un nouveau variant du Covid-19 découvert à Chypre ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Virus variant, coronavirus, spike protein. Deltacron. Covid-19 seen under the microscope. SARS-CoV-2, 3d rendering (Naeblys via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un chercheur de l’Université de Chypre affirme qu’une vingtaine de personnes ont été contaminées par un nouveau variant du coronavirus. Doit-on s’inquiéter ?

Une vague comprenant le hashtag Deltacron a déferlé sur Twitter ce week-end. À l’origine de l’inquiétude, les déclarations d’un professeur de l’université de Chypre qui a affirmé, ce vendredi, avoir identifié un nouveau variant du Covid-19. "Il y a actuellement des co-infections par Omicron et Delta, et nous avons trouvé ce variant qui est une combinaison des deux", a ainsi affirmé Leondios Kostrikis, professeur de Biologie à l'Université de Chypre et directeur du laboratoire de biotechnologie et de virologie moléculaire, à la chaîne locale Sigma TV dans des propos cités par Bloomberg (en anglais).

Ce nouveau variant présenterait un profil génétique proche du variant Delta et une dizaine de mutations du variant Omicron, résume le média chypriote Cyprus Mail. D’où le nom de Deltacron.

D’après les prélèvements effectués à la fois dans la population générale et chez des patients hospitalisés pour des formes de Covid-19, 25 personnes seraient à ce jour concernées. "La fréquence des mutations est plus élevée chez les personnes hospitalisées, ce qui pourrait signifier qu'il existe une corrélation entre Deltacron et les hospitalisations", précise le Pr Kostrikis.

VIDÉO - La déferlante Omicron met de nombreux pays sous pression

Deltacron, une erreur de manipulation ?

Les séquences génétiques des différents échantillons ont été mises en ligne sur la base de données mondiale des virus, GISAID. Mais des scientifiques ont affiché leurs doutes sur cette découverte. C’est le cas du virologue Tom Peacock de l'Imperial College de Londres pour qui les séquences génétiques "ont l'air d'être assez clairement le résultat d'une contamination" entre plusieurs échantillons. En clair, il s’agirait d’une erreur de manipulation.

Même constat pour le Dr Gkikas Magiorkinis, virologue grec à l'Université nationale et capodistrienne d'Athènes. "Les premières analyses indépendantes montrent qu'il s'agit d'une erreur technique du laboratoire", selon des propos relayés par L’Express.

Le chercheur Leondios Kostrikis a réfuté "les déclarations sans preuves selon lesquelles Deltacron est le résultat d'une erreur technique". Il affirme que les échantillons n'ont pas tous été séquencés simultanément et qu’une séquence similaire a été mise en ligne depuis Israël. Selon lui, les deux variants n’auraient pas fusionné mais seraient le résultat de l’évolution naturelle.

Pour autant, le scientifique estime qu’il est trop tôt pour s’alarmer. Deltacron pourrait être moins contagieux qu’Omicron. Une conférence de presse est prévue cette semaine pour faire le point sur la situation.

VIDÉO - Covid-19 - Naiza Savignat, étudiante infirmière : "J’ai subi un état de stress post-traumatique. J’avais des flashs, je voyais les gens autour de moi par terre, décédés"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles