Covid-19 : le Danemark renonce à utiliser le vaccin Johnson & Johnson, une première en Europe

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le Danemark a annoncé lundi 3 mai avoir renoncé à utiliser le vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19, à cause de possibles effets secondaires graves, notamment des cas de thromboses. Le pays avait été le premier d'Europe a abandonner le vaccin d'AstraZeneca en avril dernier.

Le Danemark, qui figure avec cette décision parmi les premiers à y renoncer dans le monde, n'avait jamais autorisé le vaccin, commercialisé en Europe par Janssen, une filiale de Jonhson & Jonhson. L'Agence européenne du médicament avait estimé qu'il bénéficiait d'un rapport bénéfices risques favorable malgré un risque "très rare" de caillots sanguins.

Ralentissement de la vaccination

Cette décision va ralentir de quatre semaines la campagne d'immunisation en cours dans le pays nordique, où l'épidémie est considérée comme "sous-contrôle" et où la majorité des personnes à risque et des personnels de soin a été vaccinée.

Tous les plus de 16 ans qui le souhaitent devraient désormais pouvoir être vaccinés fin août. Selon le dernier pointage, 11,5 % des 5,8 millions de Danois sont entièrement vaccinés et 23,4 % ont reçu une première injection.

Le Danemark avait commandé 8,2 millions de doses de ce vaccin, dont les premières ont été reçues mi-avril. Il n'a pas encore indiqué ce qu'il allait advenir des doses reçues mais des discussions sont en cours dans le royaume scandinave pour autoriser des injections de ce vaccin et de celui d'AstraZeneca à ceux qui le souhaitent.

Les autorités sanitaires n'ont (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi