Covid-19 : le Danemark, l'Islande et la Norvège suspendent le vaccin AstraZeneca par précaution

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le Danemark a enregistré un cas de décès par thrombose d'une personne ayant reçu le vaccin AstraZeneca. D'autres cas graves ont été signalés dans plusieurs pays.

Les injections sont stoppées net. Le Danemark, l'Islande et la Norvège ont suspendu leur utilisation du vaccin AstraZeneca, jeudi 11 mars, par précaution et jusqu'à nouvel ordre. Cette décision intervient "après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d'AstraZeneca", a indiqué l'autorité sanitaire danoise, la première à prendre une telle décision.

"A l'heure actuelle, on ne peut pas conclure à l'existence d'un lien entre le vaccin et les caillots sanguins", a toutefois souligné l'instance danoise, précisant que cette décision relevait de la "précaution" en attendant les conclusions des enquêtes sanitaires. Selon l'Agence européenne du médicament (EMA), seulement 22 cas de thrombose avaient été signalés à la date de mardi pour plus de trois millions de personnes vaccinées dans sa zone (Union européenne, Norvège et Islande).

Lundi, l'Autriche avait annoncé avoir cessé d'administrer un lot de vaccins produits par le laboratoire anglo-suédois, après le décès d'une infirmière de 49 ans qui a succombé à de "graves troubles de la coagulation" quelques jours après l'avoir reçu. Quatre autres pays européens, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg, avaient suspendu dans la foulée les vaccinations avec des doses provenant de ce lot, livré dans 17 pays et qui comprenait un million de vaccins. Mercredi, une enquête préliminaire de l'EMA avait souligné qu'il n'existait aucun lien entre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi