Covid-19 : pour Damien Abad, président du groupe LR à l’Assemblée nationale, "la stratégie vaccinale est trop lente"

Le Premier ministre a pris la parole devant l’Assemblée nationale et le Sénat, jeudi 1er avril. Face au bilan défendu par Jean Castex, l’opposition a été très véhémente. Damien Abad, président du groupe LR à l’Assemblée nationale était l’invité du 23h de franceinfo pour réagir. "La solidarité oui, mais tout accepter, non. Si l’unité nationale signifie dire amen à tout, cela ne sert à rien d’avoir un débat à l’Assemblée nationale. On est en désaccord sur la stratégie de vaccination que nous pensons trop lente. Nous avons demandé au Premier ministre des comptes, d’augmenter les doses et d’avoir une stratégie vaccinale plus forte." "La question du vaccin Spoutnik V" "Il y a eu une commande européenne. Qui a décidé du montant et nombre de doses ? Ce sont les chefs d’État et de gouvernement. Alors quand le Premier ministre nous dit qu’il n’a pas la responsabilité, ce n’est pas vrai. L’Europe n’est pas un monstre froid. Qu’est ce qui nous empêchait de faire des commandes nationales ? a-t-il questionné. Il faut se poser la question du vaccin Spoutnik V, est-il si mauvais que cela alors que d’autres pays l’autorisent ? Je n’accepte pas qu’on se dise fataliste, qu’on ne pouvait pas mieux faire, et d’un sens, qu'on dise circulez il n’y a rien à voir."