Covid-19 : “Je suis dévastée”, confie l’humoriste Stéphanie Bataille

L’interdiction de rendre visite aux malades du Covid-19, même lorsqu’ils sont en fin de vie, pèse lourd sur le moral des familles. La comédienne et humoriste Stéphanie Bataille a perdu son père, le comédien Étienne Draber, sans pouvoir lui dire au revoir. Elle s’est fendue d’une lettre publiée dans Le Figaro dans laquelle elle dénonce “une forme d’inhumanité”. “Je suis dévastée, je suis au-delà. Je dors très peu”, décrit-elle, sur le plateau du 23h de franceinfo lundi 1er février. “Libérer la parole” “Il faut libérer la parole. Il faut faire la lumière sur ce qu’il se passe”, ajoute Stéphanie Bataille. Soucieuse de rappeler que des milliers de gens, en France, ont vécu la même chose qu’elle, elle souligne que l’histoire de son père et la même que celle de “toutes les personnes qui sont parties depuis le mois de février” 2020. Aujourd'hui, elle veut témoigner pour les personnes qui viennent se faire soigner à l’hôpital, mais y contractent le coronavirus. Et milite également pour des embauches de personnel.