Covid-19 : La désinformation sur les vaccins pousse des internautes à rechercher du « sang pur »

Covid-19 : La désinformation sur les vaccins pousse des internautes à rechercher du « sang pur »

Fake news - Ces théories du complot affirment que recevoir des transfusions de personnes vaccinées contre le Covid-19 « contamine » le sang

Comme dans le monde de Harry Potter, l’humanité serait divisée entre « sang pur » et « sang-de-bourbe » pour certains complotistes. La désinformation sur le Covid-19 a donné naissance à un mouvement dit « du sang pur » qui diffuse des théories du complot selon lesquelles recevoir des transfusions de personnes vaccinées contre le Covid-19 « contamine » le sang. D’un couple anti-vaccin refusant une transfusion pour une opération vitale par crainte d’une contamination à une organisation mettant en contact des donneurs non-vaccinés

Ces théories ne reposent pourtant sur « aucune preuve scientifique », rappelle Katrine Wallace, épidémiologiste de l’université de l’Illinois à Chicago. « Si vous donnez le sang d’une personne vaccinée à quelqu’un qui ne l’est pas, la personne recevant la transfusion ne devient pas vaccinée. » Cela n’empêche pas des internautes de se prononcer pour la création de banques du sang dédiées aux personnes n’ayant pas reçu d’injection, une demande aussi reçue par des médecins en Amérique du Nord.

Des cas emblématiques

Récemment, un couple néo-zélandais s’est opposé à une opération chirurgicale destinée à sauver la vie de leur bébé, de peur qu’il ne reçoive du sang provenant d’un donneur vacciné. Un tribunal leur a retiré temporairement la garde de l’enfant(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Corée du Nord : Pyongyang confinée cinq jours en raison d’une « maladie respiratoire », le Covid-19 pas mentionné
Réseaux sociaux : L’ex-influenceur « PA7 » condamné à cinq ans de prison pour ses escroqueries aux aides Covid-19
Trois ans du Covid-19 : En avons-nous tiré les enseignements pour prévenir de futures pandémies ?
Covid-19 : La Cour de cassation annule la mise en examen d’Agnès Buzyn
Covid-19 en Corée du Sud : Le port du masque obligatoire levé en intérieur, sauf dans les transports et hôpitaux