Covid-19 : une députée dans le viseur de médecins

·1 min de lecture

Le collectif de médecins No#FakeMed a Martine Wonner, psychiatre et députée, dans son viseur. "Choqué par le flot continu et répété de contre-vérités émanant du Docteur M. Wonner, le bureau du collectif (...) a décidé de déposer plainte auprès de l’Ordre des Médecins", a annoncé le collectif dans un communiqué mercredi. "Elle s'exprime en tant que médecin et ça nous pose un gros problème parce que ça donne un certain crédit à son discours qui (...) ne suit pas du tout les données acquises de la science" et "elle utilise sa place de parlementaire pour s'offrir une tribune en s'exprimant devant l'Assemblée", a expliqué à l'AFP le président du Collectif, Cyril Vidal.

Contacté, le Conseil national de l'Ordre n'a pas souhaité faire de commentaire. "Ce qui nous a particulièrement choqués, c'est la mise à disposition du grand public et des professionnels de santé d'un protocole de soins qui ne s'appuyait sur aucune donnée scientifique - (comme) des huiles essentielles qui permettraient de prévenir le Covid - et qui donc risquait de détourner (le public) des soins", a-t-il poursuivi. L'Ordre des médecins avait mis en garde en février contre ce protocole scientifiquement infondé, dont Martine Wonner a fait la promotion à plusieurs reprises.

>> A lire aussi - Fake news : quel est le coût caché des intox et du complot pour la France ?

Récemment, à Marseille, elle a accusé les soignants ayant administré le médicament Rivotril (utilisé dans les soins palliatifs) de "crime contre l'Humanité" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dans ce département, vous n’aurez plus besoin de porter le masque à la plage
Bientôt une aide financière pour un million de jeunes
Brexit : l'UE et le Royaume-Uni trouvent un accord pour la pêche pour 2021
Plusieurs départements touchés par une panne des numéros d’urgence
Bientôt une taxe sur les ventes de téléphones reconditionnés ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles