Covid-19 : la dépression collective

Comment le confinement impacte-t-il le cerveau ? "C'est une protection physique, c'est une très une grande agression psychique, explique le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, à chaque épidémie de peste il y a eu le même phénomène : au début on affronte et ensuite on est usé, on ne supporte plus, à ce moment-là, on voit des gens qui se rebellent". "Ces rebellions entretiennent le virus", explique encore le médecin. Vers une Renaissance ? La pandémie permettra-t-elle de faire éclore un "monde d'après" ? "Quand le virus sera éteint, soit on remet en place le même processus de civilisation qui a fabriqué et transporté le virus sur la planète et dans trois ans, il y aura une nouvelle épidémie de virus". Une autre tendance porterait les citoyens à se rassurer, affirme le médecin, "la certitude est souvent donnée par un escroc culturel qu'on appelle un dictateur et qui dit "votez pour moi, je sais ce qu'il faut faire", on voit que les dictateurs s'installent à l'occasion d'un chaos". Néanmoins, le médecin rappelle que la troisième évolution peut-être celle de la Renaissance, un monde dans lequel il faudrait tout repenser.