Covid-19 : dépités, les restaurants ne croient plus en une réouverture le 20 janvier

Une réouverture le 20 janvier, les lieux de culture, les bars et les restaurants voulaient y croire, mais la mesure semble de plus en plus compromise, note France 2, lundi 4 janvier. À Lyon (Rhône), un restaurant tente de garder la tête hors de l’eau. La moitié des salariés est en chômage partiel et l’établissement mise tout sur la vente à emporter, pour maintenir un minimum d’activité. "Nous sommes à 10, 15% de notre chiffre d’affaires habituel à cette période de l’année", témoigne le gérant, Fabrice Bonnot. Des restaurateurs dans le doute Chaque mois, le restaurant reçoit 10 000 euros d’aides de l’État. Cette somme lui permet de payer les charges fixes. Pour combien de temps, cependant ? "Si les aides s’arrêtent, comment on va faire pour payer nos loyers ? Mon propriétaire ne veut rien savoir. Et puis peut-être que ce loyer que je lui paie, il s’en sert pour payer d’autres charges", estime Fabrice Bonnot. Ce qui est sûr, c’est que, dans la profession, plus personne ne croit en une réouverture fin janvier.