Covid-19 : le délai entre les deux doses du vaccin reste le même

Le gouvernement français devait faire des choix concernant l’organisation de sa campagne de vaccination contre le coronavirus. Mardi 26 janvier, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que le délai entre les deux doses de vaccin injectées ne sera finalement pas allongé. Il va donc rester de trois à quatre semaines. Le gouvernement ne suit pas les conseils de la Haute autorité de santé Des discussions avaient lieu depuis plusieurs jours. Que ce soit la Haute autorité de santé ou bien l’Agence nationale de sécurité du médicament, toutes estimaient que le délai entre les deux injections pouvait être allongé jusqu’à six semaines. Une manière d’administrer une première dose, et par conséquent un début de protection, à davantage de personnes. Le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, a estimé de son côté que cette stratégie était trop risquée, car "l’effet des conséquences d’un espacement, on les connaît pas du tout".