Nouvel An sans couvre-feu, télétravail obligatoire... Ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Jean Castex
    Homme d'État et haut fonctionnaire français

"Tout cela semble être un film qui n'en finit pas", a reconnu le Premier ministre Jean Castex au moment de décrire une "situation sanitaire extrêmement tendue" devant la presse. "Dès demain il suffira de trois mois après votre deuxième injection pour pouvoir bénéficier de votre rappel", a annoncé le Premier ministre, contre quatre mois actuellement. "Nous faisons tout pour accélérer et renforcer la vaccination", a-t-il insisté. Dans l'immédiat, en France, plus de 45 millions de personnes sont désormais concernées par le rappel, dont environ la moitié l'ont déjà reçu, selon Olivier Véran.

Pour tenter de contrer l'arrivée du variant du Covid-19 Omicron en France, les grands rassemblements sont désormais limités à 2.000 personnes en intérieur et 5.000 personnes en extérieur, et les concerts debout sont interdits. Pour autant, Jean Castex a également précisé qu'il n'y aura pas de couvre-feu pour le Nouvel An, comme cela avait été envisagé un temps.

La rentrée scolaire maintenue au 3 janvier

La rentrée scolaire est maintenue au 3 janvier, afin de garder les écoles ouvertes le plus possible. "Nous ne reporterons pas la rentrée scolaire, ni ne basculerons pas les collèges et les lycées en distanciel" mais "nous amplifierons à la rentrée notre politique de surveillance et de dépistage dans les établissements scolaires", a annoncé Jean Castex. Olivier Véran a ajouté que "si de nouvelles données devait apparaître en France ou à l'étranger" sur l'impact du variant Omicron sur les enfant...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles