Covid-19: 884 décès, près de 15.000 cas au sein des Ehpad, selon un bilan "partiel"

Jessica LOPEZ, avec les bureaux de l'AFP en régions
1 / 3
Le président Macron dans un Ehpad parisien le 6 mars 2020

Paris (AFP) - Promis depuis plusieurs jours, un premier bilan provisoire "partiel" sur le nombre de décès dans les Ehpad a été dévoilé jeudi soir, avec 884 décès de personnes âgées du coronavirus et 14.638 cas "confirmés ou possibles" recensés.

"Il s'agit d'un premier chiffre partiel, avec de grandes inégalités dans le recueil entre régions et un travail important est en cours pour regrouper l'ensemble de ces données", a précisé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, lors de son point quotidien.

"L'ensemble des établissements de type Ehpad n'a pas remonté la totalité des cas et des décès (...) les données sont donc toujours en consolidation", a-t-il précisé.

"Toute comparaison avec d'autres pays, notamment européens, est très délicate. Nos systèmes de santé sont très différents et les structures de types Ehpad ne sont pas courantes dans les pays voisins", a-t-il ajouté.

Zone grise depuis le début de l'épidémie, les décès dans les établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes, plus de 7.500 sur tout le territoire, étaient jusqu'à présent exclus du décompte officiel qui ne prend en compte que les décès à l'hôpital (4.503 personnes au 2 avril).

Selon un décompte partiel réalisé par l'AFP sur la base de chiffres régionaux et d'annonces de responsables d'établissements, au moins 900 résidents d'Ehpad ont succombé au Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

Pour la première fois mercredi, une Agence régionale de santé (ARS), structure dont dépendent les établissement médico-sociaux, a dévoilé ses chiffres. Dans le Grand Est, 570 décès liés au Covid-19 ont ainsi été enregistrés dans les Ehpad depuis l'apparition du virus. Le Haut-Rhin, foyer de contamination, comptabilise à lui seul 314 de ces décès.

En tout, les décès en Ehpad représentaient mercredi plus du tiers du bilan global dans la région (1.585 décès).

- Personnes âgées "ravagées" -

L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes a également annoncé jeudi soir que 1.529 résidents, au sein de 312 Ehpad (sur un total de 944 dans la région) ayant fait un signalement, étaient des cas confirmés ou potentiels de Covid-19.

Parmi eux, 103 sont décédés dans ces établissements depuis le début de l'épidémie, et 23 à l'hôpital, dont la moitié dans le département du Rhône.

Ailleurs, six résidents ont succombé au Covid-19 en Normandie, 18 dans les Pays de la Loire et trois en Corse, selon leurs agences régionales de santé respectives.

En Paca, le bilan à l'Ehpad La Riviera de Mougins (Alpes-Maritimes) s'est alourdi de 19 à 24 morts entre mercredi et jeudi.

"Ils ont fait ce qu'il faut mais le problème est que le virus est entré là-dedans et a ravagé toutes les personnes en difficultés physiques avec des comorbidités", a dit à l'AFP le maire de la commune, le Dr Richard Galy. Selon lui, "la seule façon de freiner le système c'est de tester tout le monde, le personnel et les résidents".

Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux acteurs du secteur regrettent en effet le manque de dépistage. Seuls les deux premiers cas suspectés de Covid-19 sont testés dans les Ehpad, les suivants qui présenteraient un état symptomatique ou proche étant alors présumés infectés, ce qui rend difficile d'établir avec certitude les causes du décès chez des personnes âgées, déjà fragilisées.

Cette organisation a l'avantage "de ne pas attendre plusieurs cas pour mettre en place très rapidement un protocole de gestion strict et rendre l'établissement infecté prioritaire pour des aides ou du matériel", a justifié un porte-parole de l'ARS d'Ile-de-France. "Mais aussi l'inconvénient de ne pas savoir ensuite avec certitude de quoi décèdent les résidents", nuance-t-il.

En Ile-de-France, région la plus peuplée, plus de la moitié des quelque 700 établissements ont déclaré au moins un cas de contamination au coronavirus, a-t-il précisé, sans davantage de détail.

Dans toute la France, la situation dans les Ehpad est source d'inquiétudes. D'autant qu'un confinement strict, en chambre individuelle, a été mis en place récemment dans de nombreux établissements et que les visites extérieures sont interdites depuis plus d'un mois.

Sur internet, une pétition sur le site change.org pour demander au gouvernement "un comptage pour empêcher que nos aînés meurent dans l'indifférence nationale" réunissait jeudi après-midi plus de 45.000 signatures numériques.

burs-jlo-bow/cel/it