Covid-19 : la décrue ralentit en France avant une probable 8e vague

© BERTRAND GUAY / AFP

La décrue de la septième vague de Covid-19 se poursuit en France mais à un rythme de plus en plus ralenti, selon le bilan hebdomadaire de Santé publique France, qui insiste sur la vaccination et les gestes barrières en cette période de rentrée. Du 22 au 28 août, "à la veille de la rentrée scolaire, la circulation du SARS-CoV-2 a continué de diminuer pour la septième semaine consécutive dans la quasi-totalité des régions", écrit l'agence sanitaire. Avec 181 cas pour 100.000 habitants, le taux d'incidence n'avait plus été aussi bas depuis novembre 2021 et l'arrivée du variant Omicron , relève-t-elle.

17.000 cas positifs par jour en moyenne

Mais le nombre de cas positifs stagne depuis deux semaines au-dessus de 17.000 par jour (en moyenne sur sept jours), contre plus de 130.000 au pic atteint mi-juillet, selon les données quotidiennes de Santé publique France. Autre bémol : une légère hausse du taux d'incidence chez les moins de 10 ans. Pour les enfants, si l'on compare la situation à celle de la même période de l'année précédente, "le niveau d'incidence est deux fois plus faible", a cependant noté lors d'un point de presse Didier Che, directeur adjoint à la direction des maladies infectieuses de SPF, précisant que "le dépistage est beaucoup plus faible, et donc le taux de positivité beaucoup plus élevé".

Les admissions à l'hôpital continuent aussi de diminuer, mouvement amorcé il y a environ un mois et demi, mais le rythme baisse significativement depuis quelques jours. En so...


Lire la suite sur Europe1