Covid-19 : "La crise sanitaire catalyse le conflit intergénérationnel"

·1 min de lecture

Deux confinements, un couvre-feu, des cours à distance et des soirées qui ne sont plus que de lointains souvenirs. Les jeunes subissent de plein fouet cette pandémie qui s'éternise, avertit Bruno Falissard, directeur de recherche à l’Inserm. Pédopsychiatre, il craint que cette crise sanitaire accélère une guerre générationnelle. "Nous avons décidé qu'il fallait protéger les plus âgés et que les jeunes payeraient les pots cassés. C’est une injustice, il faut le dire", affirme-t-il jeudi sur Europe 1.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 18 février

Ce choc générationnel n'est toutefois pas une nouveauté, explique Bruno Falissard. "On peut prendre l'exemple des retraites : les jeunes payent pour les vieux en se demandant qui pourra bien payer pour eux." Mais selon lui, les restrictions sanitaires ont encore creusé le gouffre qui séparait déjà les générations. "A la rentrée, on les a accusés d'avoir propagé le virus pendant l'été. Le virus ne leur fait pas grand chose, on les enferme chez eux, puis on leur dit que c'est de leur faute. Cette crise sanitaire catalyse le conflit intergénérationnel", résume-t-il. 

Le réchauffement climatique est l'"éléphant dans la pièce"

De plus, le réchauffement climatique constitue selon lui "l'éléphant dans la pièce" en matière de choc générationnel. "Les jeunes ne sont pas haineux mais on leur laisse une planète en débandade. Il y a clairement du ressentiment."

>> Retrouvez toutes les interviews d’Europ...


Lire la suite sur Europe1