Covid-19 : la crise pousse l’Afrique à produire elle-même des vaccins

·1 min de lecture
Le ministre de la Santé du Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr, en plein opération de vaccination, alors que son pays fait face à une troisième vague.
Le ministre de la Santé du Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr, en plein opération de vaccination, alors que son pays fait face à une troisième vague.

Alors que la vaccination contre le Covid-19 tarde à décoller en Afrique, l?Égypte est devenue le premier pays sur le continent à produire sur place des vaccins contre le coronavirus. L?enjeu est de taille et politique désormais pour les États africains qui ne parviennent pas à se procurer les doses nécessaires pour vacciner leurs populations.

D?après l?OMS, plus de 1,6 million de doses ont été déployées en Afrique par le mécanisme Covax. Par ailleurs, plus de 20 millions de doses des vaccins Johnson et Johnson/Janssen et Pfizer-BioNTech sont attendues très prochainement sur le continent africain, en provenance des États-Unis. Pour autant, le Dr Moeti, directrice Afrique de l?organisation, a appelé les pays africains à mettre à profit la période actuelle pour planifier la multiplication des sites de vaccination et sensibiliser les populations à avoir davantage confiance dans les vaccins. Certains pays comme l?Afrique du Sud et l?Algérie ont annoncé lancer prochainement leur production locale de vaccins. D?autres comme l?Égypte, le Maroc et le Sénégal accélèrent.

À LIRE AUSSICovid-19 : « Afrique attend vaccins désespérément ! »

L?Égypte a commencé à produire du Sinovac

À la fin du mois de juin 2021, l?Égypte a fait de ce v?u une réalité en annonçant avoir produit ses premières doses du vaccin chinois Sinovac ? approuvée en urgence par l?Organisation mondiale de la santé (OMS) ? après la signature d?un accord entre une entreprise locale, l?Egyptian Holding Compan [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles