Covid-19 : le cri d'alarme des médecins face à la saturation des hôpitaux

A l'hôpital, les soignants voient se profiler ce qu'ils redoutent le plus depuis le début de la crise sanitaire : le tri des patients. 41 médecins d'Île-de-France expriment cette inquiétude dans la presse, dimanche 28 mars au matin. Ils signent une tribune dans le Journal du dimanche, et alertent : "Dans cette situation de médecine de catastrophe (...), nous serons contraints de faire un tri des patients afin de sauver le plus de vies possibles. Ce tri concernera tous les patients, Covid et non Covid." Le médecin Benjamin Davido, signataire de la tribune, redoute de devoir faire des choix entre des patients à l'espérance de vie encore importante. La tension monte entre le corps médical et l'exécutif "L'Élysée se refuse à tout commentaire sur cette tribune, mais le mot qui revient est le pragmatisme : s'adapter à la situation en permanence. Sur le fond, pas de changement de stratégie", explique la journaliste France Télévisions Anne Bourse, en duplex depuis le palais de l'Élysée à Paris. "Tout va dépendre des indicateurs" du lundi 29 mars et du mardi 30 mars, poursuit la journaliste. "S'ils ne sont pas bon, un nouveau tour de vis pourrait être annoncé jusqu'à un confinement plus strict."