Covid-19 : "couvre-feu massif" ou confinement allégé, le prochain dilemme du gouvernement?

·1 min de lecture

"En raison du contexte sanitaire", Emmanuel Macron a annulé son déplacement prévu mardi au Creusot (Saône-et-Loire), a indiqué l'Elysée. A la place, un conseil de défense sanitaire se tiendra mardi matin et dans l'après-midi, le Premier ministre, Jean Castex, recevra les chefs de partis, de groupes parlementaires et d'associations d'élus, puis les syndicats. Le lendemain, mercredi soir donc, plusieurs ministres sont convoqués à Matignon pour une réunion de crise. Face à l'aggravation de la situation sanitaire liée au Covid-19, la nécessité de mesures de restrictions plus strictes est désormais dans tous les esprits. 

L'exemple irlandais

"On est dans une situation difficile, voire critique", a déclaré ce lundi matin sur RTL le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. Il a évoqué deux hypothèses : un "couvre-feu plus massif", dans les horaires notamment, ou "un confinement moins dur que celui du mois de mars". "La deuxième vague va probablement être plus forte que la première", a-t-il affirmé, en relevant que "beaucoup de nos concitoyens n'ont pas encore pris conscience de ce qui nous attend". Interrogé sur les vacances de Noël, il a refusé de se prononcer et simplement déclaré : "On verra." 

L'exemple du confinement "à l'irlandaise" - débuté jeudi dernier, pour six semaines - pourrait ­inspirer les autorités françaises : les écoles restent ouvertes, mais les commerces non essentiels sont fermés, le télétravail est généralisé et les habitants doivent rester ...


Lire la suite sur LeJDD