Covid-19 : "Le couvre-feu à 18 heures a des effets positifs, même si la pression sur les hôpitaux est forte", constate le maire de Colmar

franceinfo
·1 min de lecture

"Le couvre-feu à 18 heures a des effets positifs, même si la pression sur les hôpitaux et les réanimations est forte", à Colmar, décrit le maire Les Républicains de la ville du Haut-Rhin, Éric Straumann, jeudi 21 janvier sur franceinfo. Le taux d'incidence (nombre de cas positifs pour 100 000 habitants, sur une semaine glissante) est passé sous le seuil des 200 cas pour 100 000 habitants à Colmar.

>> DIRECT. Covid-19 : suivez toutes les infos liées à la pandémie de coronavirus

franceinfo : Faut-il envisager un reconfinement, au regard de la tendance à la hausse du nombre de contaminations au Covid-19 ?

Éric Straumann : J'étais favorable au couvre-feu à 18 heures pour éviter un reconfinement. J'entends les spécialistes, c'est au gouvernement de trancher. Il faut tout de même voir que le couvre-feu a eu des effets positifs chez nous, la pression est un peu moins forte, on est sous le seuil des 200 cas pour 100 000 habitants. Le couvre-feu à 18h a des effets positifs, même si la pression sur les hôpitaux et les réanimations est forte. Il y a sur ces éléments statistiques un impact.

Le variant anglais du coronavirus vous inquiète-t-il ?

On ne m'a pas signalé de variant britannique, mais un cas de variant sud-africain, du côté de Colmar. Le variant britannique n'a pas atteint le département.

"Je pense qu'il faut des confinements différenciés."

Éric Straumann, maire LR de Colmar

à franceinfo

Je vois des départements où le taux d'incidence est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi