Covid-19 : les courses de Noël contrariées des frontaliers entre l'Alsace et l'Allemagne

·1 min de lecture

Quelques semaines après la France, l'Allemagne continue de subir de plein fouet la deuxième vague de Covid-19 : le pays s'est partiellement reconfiné la semaine dernière, avec la fermeture des écoles et des commerces non essentiels. Depuis mercredi, le Land (région) du Bade-Wurtemberg, à la frontière avec l'Alsace, a renforcé ses restrictions face au virus. Désormais, les Français frontaliers n'ont plus le droit de venir faire leurs courses en Allemagne, une habitude en vue de Noël et du réveillon de la Saint-Sylvestre.

L'alcool, "40% moins cher"

C'est ainsi par défaut que Lucie et Steven font leurs courses de Noël dans ce supermarché de Strasbourg. Ils avaient prévu d'aller, comme d'habitude, en Allemagne : "C'est clairement moins cher qu'en France", assure Steven. "Le but, c'était d'acheter de l'alcool. La bouteille de Jägermeister (une liqueur de plantes très sucrée, ndlr) est vendue 20 euros en France et seulement 11 euros en Allemagne. On fait deux ou trois kilomètres de plus et on paye l'alcool 40% moins cher."

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 24 décembre

Exceptionnellement, il faut donc composer avec les prix français au moment des courses de Noël : "Je me suis fait plaisir, avec un pâté chaud de caille au foie gras, du saumon… Je viens de payer 130 euros et j'aurais certainement économisé au moins 30 ou 35 euros en Allemagne", regrette Lucie.

Pas de crémant pour les Allemands

Depuis mercredi, il n'est donc plus possible de trav...


Lire la suite sur Europe1