Covid-19 : coup d'accélérateur sur la vaccination

·2 min de lecture

Au 11 janvier, plus de 130 000 personnes ont été vaccinées contre le covid-19 en France contre un peu plus de 500 au 1er janvier. 

Le gouvernement a écouté les critiques sur la lenteur de sa campagne de vaccination et appuyé sur l'accélérateur. Au 1er janvier, seules 516 personnes avaient reçu la première dose du vaccin Pfizer/BioNTech contre le covid-19, autorisé le 26 décembre en France. Dix jours plus tard, elles étaient plus de 138 351, selon les données dévoilées par le ministère de la Santé lundi. Ce chiffre a bondi aussi rapidement grâce à une nouvelle stratégie de vaccination ouverte notamment aux soignants et aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités et non plus aux seuls résidents des Ehpad comme cela a d'abord été le cas.

Des disparités selon les régions

Dans le détail, les régions qui ont le plus massivement vacciné leur population sont l'Ile-de-France (30 248 personnes), suivie de très loin par la Nouvelle-Aquitaine (18 841 personnes), l'Occitanie (12 582 personnes), la Normandie (12 300 personnes) ou encore l'Auvergne-Rhône-Alpes (12 037). A l'inverse, la Guadeloupe est le territoire avec le moins de vaccinés (96).

D'ici la fin de la semaine, le gouvernement espère que la première dose aura été injectée à 400 000 personnes, notamment dans les Ehpad où seuls 30 000 résidents ont reçu le vaccin, a indiqué mardi la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon.

Le 18 janvier, la vaccination sera ouverte à l'ensemble des personnes âgées de plus de 75 ans. La campagne vaccinale va encore être renforcée en France avec l'arrivée d'un deuxième vaccin,


Lire la suite sur Paris Match