Covid-19 : le coronavirus aggrave-t-il les acouphènes ?

·1 min de lecture

On le sait : le Covid-19, la maladie provoquée par l'infection au coronavirus Sars-Cov-2, peut être responsable de nombreux symptômes... qui sont parfois surprenants. Ainsi, au mois d'octobre 2020, des médecins ont rapporté le cas d'un homme âgé de 45 ans, victime d'une brusque surdité (ou de "perte auditive neurosensorielle d'apparition soudaine" en langage médical) en raison du Covid-19. Et plus tôt, des impacts du coronavirus Sars-Cov-2 sur l'odorat et le goût avaient été enregistrés.

Selon une récente étude de la Anglia Ruskin University (en Angleterre), le Covid-19 pourrait également aggraver les acouphènes chez les personnes qui en souffrent.

Acouphènes : ils ont un (lourd) impact psychologique

Environ 25 % des Français souffrent d'acouphènes : ces bruits parasites (qui peuvent être permanents ou temporaires, toucher une oreille ou les deux, et s'apparenter à un sifflement, à un bourdonnement ou encore à des cliquetis) surviennent en raison d'une atteinte de l'oreille interne - et plus particulièrement, des cellules ciliées. En cause, il y a souvent un traumatisme sonore, un choc émotionnel ou encore la prise prolongée d'un médicament ototoxique - aspirine, antibiotiques, anti-cancéreux, antipaludéens...

Les chercheurs britanniques (qui ont publié leurs travaux dans la revue spécialisée Frontiers in Public Health) ont travaillé avec un groupe de 3103 patients souffrant d'acouphènes vivant dans 48 pays du monde. Ils ont ainsi découvert (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : comment se faire à manger sans goût ni odorat ?
Grippe aviaire : 45 départements français placés en "risque élevé"
DIRECT. Covid-19 en France ce 6 novembre : 58 046 nouveaux cas, 85% des lits de réa occupés
Les visons, obstacles à la création d'un vaccin contre le Covid-19 ?
Dépression, angoisses, addictions... La face cachée du confinement