Covid-19 : des contrôles renforcés dans les restaurants clandestins

C’est l’une des priorités affichées des forces de l’ordre : débusquer les restaurants clandestins. Vendredi 29 janvier à Paris, les policiers ont contrôlé une pizzeria, repérée en amont par des agents en civil. Ils procèdent à une inspection minutieuse des locaux. À première vue, il n’y a rien à signaler, mais derrière une porte, des tables sont dressées. Cela signale la présence de clients dans cette arrière-salle plongée dans le noir. À Paris, 300 à 400 établissements sont contrôlés chaque jour Deux hommes viennent de finir leur déjeuner, et d’autres tables ont été préparées. Le gérant se défend en affirmant qu’il s’agit de personnes qui réalisent des travaux dans son établissement. Mais pour le commissaire, il s’agit bien d’un restaurant clandestin. En 48 heures, 24 restaurants ont été verbalisés. Ils encourent jusqu’à 3 750 euros d’amende et seront fermés administrativement pendant 15 jours. En moyenne, à Paris, 300 à 400 établissements sont contrôlés chaque jour.