Covid-19 : contrôles de police à la frontière franco-espagnole

En Béarn, une vaste opération de gendarmerie a eu lieu ce week-end au Col du Somport. Les forces de l'ordre contrôlaient les automobilistes qui revenaient d'Espagne et possiblement des stations de ski espagnoles.[#COVID19 #Somport ] Contrôles de la @Gendarmerie et la police aux frontières à la frontière France-Espagne, en présence du directeur de cabinet du @Prefet64, pour s’assurer du respect des recommandations relatifs aux séjours de ski à l’étranger pic.twitter.com/RNtpOgYsQE — Préfet des Pyrénées-Atlantiques (@Prefet64) December 26, 2020Test PCR obligatoire Avec l'accélération de la circulation du virus, les skieurs revenant d'Aragon sont considérés comme une menace sanitaire potentielle. Si certains promeneurs savent qu'il est déconseillé de traverser la frontière, d'autres le découvrent. "Ils nous ont informés que l'on n'aurait pas dû aller en Espagne car les Espagnols sont confinés, on est censés ne pas rentrer dans le pays", rapporte un automobiliste parti acheter des cigarettes. Pour passer la frontière, les vacanciers revenant des stations espagnoles, doivent présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 heures comme l'indique le Colonel Régis Lavergne, commandant en second du groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques. Des quarantaines pour les contrevenants A défaut de test, l'identité des personnes contrôlées sera transmise à l'Agence Régionale de Santé. Et le préfet peut prescrire une mise en quarantaine. Un décret, paru le 20 décembre 2020, autorise le préfet à pratiquer ces contrôles exceptionnels. Afin de limiter les déplacements entre les deux pays, la préfecture a prévu d'autres contrôles aléatoires à la frontière durant toutes les vacances de Noël. -> A lire aussi : Covid-19 : environ 200 Britanniques en quarantaine dans une station de ski suisse ont pris la fuite