Covid-19 : un contrôle aux frontières renforcé

Les zones d’arrivées de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise) sont particulièrement surveillées depuis le lundi 1er février. Les voyageurs en provenance de Colombie, des Etats-Unis ou du Maghreb doivent désormais justifier de sérieux arguments pour pouvoir mettre le pied sur le sol français. Il est nécessaire de présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. Mais le visa ou le contrat de travail sont aussi demandés dans certains cas. Des motifs impérieux À partir du 1er février, entrer en France pour des non-européens est interdit, sauf motif impérieux personnel ou familial, de santé, ou encore professionnel. La même règle s'applique également dans le sens des départs. Lundi 1er février, à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle dans le Val-d'Oise, 170 personnes ont été refoulées, lors des contrôles aux frontières.