Covid-19 : contamination et vaccination, que disent les chiffres ?

·2 min de lecture
Le nombre de contaminations a bondi de 140% en une semaine.

Les chiffres de la Drees confirment que la très grande majorité des cas de contaminations concerne des non-vaccinés.

La France affronte actuellement la 4ème vague de l’épidémie de Covid-19. Mercredi 21 juillet, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que 96% des 18 000 cas de contamination par le virus recensés mardi n'étaient pas vaccinés. Il a précisé que le nombre de contaminations avait bondi de 140% en une semaine.

VIDÉO - Pass sanitaire en France : "96 % des 18 000 nouveaux cas n'étaient pas vaccinés"

Le 15 juillet dernier, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) avait publié les chiffres de contamination en France. Ces résultats confirmaient que quatre nouveaux cas d’infection sur cinq concernaient des personnes non-vaccinées. Ces données englobaient la semaine du 28 juin au 4 juillet avec, en moyenne, 2 120 tests PCR quotidien se sont révélés positifs pendant cette période.

Les modélisations de l'Institut Pasteur

"La très grande majorité de ces nouveaux cas positifs concerne des personnes non vaccinées (1 700 tests positifs par jour). Les vaccinés complètement ou partiellement correspondent respectivement à 130 et 230 cas nouveaux quotidien", complète la Drees dans son analyse. À l’inverse, seulement 6% des nouveaux tests positifs concernent des personnes totalement vaccinées. En se restreignant aux seuls patients déclarés symptomatiques, la proportion des vaccinés complets testés positifs dégringole à 4%.

L’Institut Pasteur s’est également penché sur les chiffres de la contamination. D’après leurs modélisations, une personne vaccinée aurait douze fois moins de risque d’en contaminer d’autres. Cette étude s'appuie sur un scénario prospectif de couverture vaccinale de 30% chez les 12 à 17 ans, de 70% chez les 18 à 59 ans et de 90% chez les plus de 60 ans, ainsi que sur un taux de reproduction initial du virus (R0) de 4. L’étude indique que, dans le scénario étudié, les personnes non-vaccinées représenteraient 37 % de la population mais 75 % des infections.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles