Covid-19 : en quoi consiste la nouvelle méthode de comptage du nombre de cas ?

franceinfo

Les spécialistes ne cessent de le répéter : les méthodes de comptage du nombre de personnes infectées par le Covid-19 ne sont plus représentatives. Jérôme Salomon, directeur général de la santé, a annoncé jeudi 26 mars que la France allait "progressivement basculer" vers "la surveillance syndromique en population", pour un meilleur recensement des cas. Franceinfo vous explique ce que cela signifie et ce que ça va changer.

>>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie en direct sur franceinfo

Un comptage plus proche du terrain

"Nous allons de plus en plus basculer vers une surveillance adaptée à l'épidémie, c'est-à-dire à une évaluation réelle du nombre de cas d'après nos professionnels de santé", a expliqué Jérôme Salomon, lors de sa conférence de presse du jeudi 26 mars.

Depuis le passage en stade 3, les autorités communiquent chaque soir sur deux chiffres : le nombre de personnes testées et le nombre de décès parmi les personnes testées. Ainsi, au 28 mars, à 14 heures, la France compte 37 535 cas confirmés et 2 314 décès. Pour mesurer la progression de l'épidémie, la progression lors des dernières 24 heures est également indiquée. Depuis quelque temps, le nombre de "cas graves" admis en service de réanimation est également précisé : c'est d'ailleurs cet indicateur qui serait le plus précis pour suivre l'évolution de la pandémie, indiquait Arnaud Fontanet, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi