Covid-19: un Conseil de défense sanitaire à l'Elysée, des mesures annoncées par Castex

·2 min de lecture

Emmanuel Macron a réuni un Conseil de défense sanitaire ce vendredi à 18H00, a annoncé l'Elysée à l'AFP. Le Premier ministre Jean Castex va annoncer de nouvelles mesures dès ce vendredi soir.

Emmanuel Macron réunit un Conseil de défense sanitaire ce vendredi à 18H00, a annoncé l'Elysée à l'AFP, alors que l'exécutif étudie de nouvelles restrictions contre l'épidémie de Covid-19, avec un possible reconfinement à la clé.

La réunion sera consacrée notamment aux données consolidées sur l'impact du couvre-feu à 18 heures, aux études sur les variants ainsi qu'aux consultations menées par le chef de l'Etat et le gouvernement, a précisé la présidence. Après deux jours de consultation avec les partis politiques, associations d'élus et syndicats, ainsi que les laboratoires ou encore les psychiatres, Emmanuel Macron pourrait annoncer ce week-end ou lundi ces nouvelles mesures qui feront ensuite l'objet d'un débat et d'un vote symbolique au Parlement.

Lire aussi :Doutes sur le vaccin AstraZeneca, mesures strictes à venir en France… le point sur le coronavirus

Des "mesures supplémentaires" contre l'épidémie

Jeudi soir, à l'issue d'une concertation avec les élus de la majorité et de l'opposition, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué que se dégageait "un consensus" pour prendre "des mesures supplémentaires" contre l'épidémie. Il a aussi averti que la campagne de vaccination risquait de ralentir à cause d'une baisse des livraisons des laboratoires.

A lire :Covid-19: Olivier Véran craint "une vague plus forte"

L'Elysée n'a fait état pour l'instant d'aucune prise de parole du chef de l'Etat dans les prochains jours. Santé publique France a indiqué de son côté vendredi attendre "en début de semaine prochaine" les premiers résultats d'une deuxième enquête "flash" sur la présence des variants plus contagieux du coronavirus.

Mais d'ores et déjà, "on s'attend à une augmentation" de leur diffusion sur le(...)


Lire la suite sur Paris Match