Covid-19: un Conseil de défense sanitaire réuni depuis 18h à l'Élysée

Jeanne Bulant avec AFP
·2 min de lecture
Emmanuel Macron - AFP
Emmanuel Macron - AFP

Emmanuel Macron réunit un Conseil de défense sanitaire ce vendredi à 18 heures, a annoncé l'Elysée à l'AFP, alors que la pression s'accroît sur l'exécutif pour fixer de nouvelles restrictions contre l'épidémie de Covid-19, avec un possible reconfinement à la clé. Selon nos informations, le Premier ministre Jean Castex prendra la parole ce vendredi soir à l'issue de cette réunion afin d'annoncer de nouvelles mesures depuis le palais de l'Élysée.

La réunion était consacrée notamment aux données consolidées sur l'impact du couvre-feu, aux études sur les variants ainsi qu'aux consultations menées par le chef de l'Etat et le gouvernement depuis deux semaines, a précisé la présidence. Devaient également être évoquées les consultations menées depuis deux semaines avec les laboratoires pharmaceutiques, les psychologues et pédopsychiatres, élus et autres représantants syndicaux.

Selon nos informations, les différents ministres n'ont été convoqués que dans le courant de l'après-midi. Le ministre de l'Éducation n'est pas présent et aucun ministre n'est présent en visioconférence.

Vers "des mesures supplémentaires"

La veille, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait prévenu à l'issue d'une concertation avec les élus de la majorité et de l'opposition, qu''il faudrait prendre "des mesures supplémentaires" contre l'épidémie. "Nous devons agir", avait-il averti. Il a aussi averti que la campagne de vaccination risquait de ralentir à cause d'une baisse des livraisons des laboratoires.

L'Elysée n'a fait état pour l'instant d'aucune prise de parole du chef de l'Etat dans les prochains jours.

Santé publique France a indiqué de son côté vendredi attendre "en début de semaine prochaine" les premiers résultats d'une deuxième enquête "flash" sur la présence des variants plus contagieux du coronavirus. Mais d'ores et déjà, "on s'attend à une augmentation" de leur diffusion sur le territoire, sur la base de premiers retours "très partiels", selon l'agence sanitaire. Le taux de ces nouveaux variants est l'un des critères clés scrutés par l'exécutif pour décider des modalités d'un reconfinement ou de nouvelles restrictions.

Article original publié sur BFMTV.com