Covid-19: le Congo-Brazzaville reçoit des milliers de doses du vaccin chinois Sinopharm

·1 min de lecture

Les autorités ont reçu mercredi 10 mars 100 000 doses du vaccin chinois Sinopharm en vue de lutter contre la pandémie du coronavirus qui, depuis son apparition dans le pays il y a un an, a tué plus de 120 personnes.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Trois membres du gouvernement ont fait le déplacement de l’aéroport pour recevoir ce don qui contient également plus de cent mille seringues.

« Il faut qu’on se réjouisse de ce que le Congo vient de recevoir son premier lot de vaccins contre le coronavirus, s'est félicité Jacqueline Lydia Mikolo, la ministre de la Santé. La vaccination va démarrer dans les jours qui suivent. Nous sommes prêts à vacciner. Les sites de vaccination sont connus ».

Quelle est la catégorie de la population qui sera vaccinée en premier lieu ? « On commencera par vacciner les personnes les plus exposées : le personnel de santé, la presse qui est au contact avec tout le monde, la force publique. On doit surtout privilégier les personnes qui ont des maladies associées (diabète, hypertension) et celles qui ont plus de 50 ans », a expliqué le professeur Alexis Elira Dokekias, premier responsable de la prise en charge des malades Covid.

Selon Ma Fulin, l'ambassadeur de Chine, le Congo fait partie de plusieurs pays bénéficiaires du vaccin Sinopharm. « Cela prouve que la Chine reste toujours aux côtés des pays en voie de développement pour lutter ensemble contre la Covid-19 ».

Le Congo a enregistré son premier cas du coronavirus le 14 mars 2020 et compte plus de 120 décès à ce jour.