Covid-19 : confiner uniquement les personnes les plus vulnérables, "n'est pas une solution que nous retiendrons", répond Olivier Véran

franceinfo
·1 min de lecture

Le ministre de la Santé a fait cette mise au point lors d'une visite dans un Ehpad de la région parisienne.

"À la fois pour des raisons de faisabilité et à la fois pour des raisons de solidarité entre les générations, ce n’est pas une solution que nous avons retenue ou que nous retiendrons", a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, vendredi 6 novembre, à propos d'un éventuel confinement qui ne concernerait que les personnes les plus vulnérables au Covid-19. Le ministre s'exprimait à l'occasion d'un déplacement dans un Ehpad de Clamart, dans les Hauts-de-Seine.

>> Suivez en direct l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et ses conséquences.

"L’âge moyen d’un patient en réanimation, c’est 62 ans. 30% des patients en réanimation ont moins de 60 ans. C’est-à-dire que si vous mettez un âge à 60 ans, vous vous dites : ce n'est pas grave, il y a 30% de gens qui ont moins de 60 ans qui ne seront pas confinés, qui seront mis en danger et qui pourront continuer à aller en réanimation, a expliqué Olivier Véran jugeant ce genre de choix "très compliqué".

Des situations très diverses

"Et ensuite, quelle est la faisabilité ? Si vous êtes un couple de retraités qui vivez dans une résidence pavillonnaire avec pourquoi pas un jardin et pourquoi pas un entourage qui est capable (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi