Covid-19 : un confinement les week-ends à Nice

Après de longs jours de négociations, les Niçois et tous les habitants des Alpes-Maritimes savent désormais quelles sont les nouvelles restrictions qui leur sont appliquées. Elles ont été annoncées par Bernard Gonzalez, le préfet des Alpes-Maritimes lundi 22 février : “la situation épidémique actuelle impose également une restriction des déplacements, et donc un confinement partiel”, a-t-il expliqué. Sur la bande côtière des Alpes-Maritimes, un confinement est donc instauré le week-end, du vendredi 18h au lundi matin 6h, pour au moins deux semaines. “Politique de cas par cas” Le taux d'incidence niçois est près de quatre fois supérieur à la moyenne française. “Le préfet vient d’annoncer que les forces de l’ordre seraient sur les routes pour empêcher les gens ce week-end de se rendre dans l’arrière-pays”, explique le journaliste France Télévisions Jean-Bernard Vitiello, en duplex depuis la préfecture de Nice (Alpes-Maritimes). “Ce reconfinement partiel décidé pour les Alpes-Maritimes, c'est un peu le début d’une politique de cas par cas en fonction de la situation sanitaire", poursuit la journaliste Lila Haffaf en duplex depuis Dunkerque (Nord).