Covid-19 et confinement : pour garder le moral, passez du temps dehors

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Woman wearing a protective mask is walking alone with a dog outdoors because of the corona virus pandemic covid-19

Une nouvelle étude s’est intéressée aux niveaux de bonheur pendant le confinement. Alors, quelle est la formule pour mieux vivre cet isolement forcé ?

Depuis plus d’un an, le monde entier vit au rythme de l’épidémie de Covid-19. Entre confinement, couvre-feu et déconfinement, il n’est pas toujours simple de trouver son équilibre mental. Une nouvelle étude révèle que passer du temps à l'extérieur serait associé à des niveaux plus élevés de bonheur pendant cette période particulière.

VIDÉO : la santé mentale, l’autre pandémie de 2021 ?

Dirigée conjointement par des universitaires de l'Université Anglia Ruskin (Royaume-Uni), de l'Université Karl Landsteiner des sciences de la santé en Autriche et de l'Université Perdana en Malaisie, cette nouvelle recherche a examiné comment les niveaux de bonheur pendant le confinement étaient affectés par le fait d'être à l'extérieur, le temps passé devant l'écran (télévision, ordinateur et smartphone) et le sentiment de solitude.

Moins d’écran et plus d’extérieur

Au cours de cette étude, les chercheurs ont mesuré les niveaux de bonheur parmi un groupe de 286 adultes trois fois par jour, à des intervalles aléatoires, sur une période de 21 jours. Les conclusions ont été publiées dans le Journal of Happiness Studies. Résultat ? Les niveaux de bonheur des participants étaient plus élevés quand ils étaient à l'extérieur. Ensuite, un temps d'écran quotidien important et des niveaux plus élevés de solitude étaient associés à des niveaux de bonheur plus faibles. L'impact de la solitude sur le bonheur était également plus faible lorsque les participants étaient à l'extérieur.

“Bien que les confinements puissent aider à ralentir la transmission du COVID-19, des recherches ont également montré que des périodes prolongées de verrouillage ont des conséquences néfastes sur la santé mentale. Nos résultats sont importants dans ce contexte car ils montrent que pouvoir passer du temps à l'extérieur dans des conditions de confinement a un impact bénéfique sur le bien-être psychologique. Être à l'extérieur offre des opportunités d'échapper au stress d'être confiné à la maison, de maintenir des relations sociales avec les autres”, résume le co-auteur principal Viren Swami, professeur de psychologie sociale à l'Université Anglia Ruskin.

Ce contenu peut également vous intéresser :