Covid-19 : les conditions de vie dans les prisons se dégradent

La situation carcérale inquiète en France. Invité sur le plateau du journal de 23 heures de Franceinfo lundi 15 mars, Dominique Simonnot, contrôleuse générale des lieux de privation de liberté, alerte sur les conditions de détention des détenus. "On est condamné à une peine de prison, soit. On purge sa peine, c’est normal. Mais que je sache, on n’est pas condamné à attraper le virus ou à vivre dans des conditions indignes qu’a condamné la Cour européenne, puis la Cour de cassation puis le Conseil Constitutionnel et le Conseil d’État pour vivre au milieu de rats, de saleté, de cellules pourries", dénonce-t-elle. Difficile de faire respecter les gestes barrières En pleine crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, les prisons ont parfois des difficultés à faire respecter certains gestes barrières. "J’ai eu des directeurs de prison qui sont un peu en panique là-dessus, parce qu’ils disent : ‘il y a trop de monde qui rentre, on ne sait plus isoler les gens. On ne peut pas pousser les murs. On ne sait pas où mettre les nouveaux arrivants qui normalement doivent être isolés quatorze jours. On n’y arrive plus, donc on les envoie dans des cellules où ils sont déjà deux, où il y a déjà une personne’", rapporte Dominique Simonnot.