Covid-19: le concert des Enfoirés se tiendra une nouvelle fois sans public

Les Restos du cœur ont annoncé que l'édition 2022 du concert des Enfoirés allait être enregistrée sans public, et que les dates à Montpellier étaient annulées.

La pandémie de Covid-19 aura, cette année encore, eu raison du concert des Enfoirés. Dans un communiqué publié sur la page Facebook des Restos du Coeur, la troupe a annoncé que sa tournée 2022, intitulée "Un air d’Enfoirés", se tiendrait sans spectateurs et ce, pour la deuxième année consécutive. Les billets seront remboursés.

"Compte tenu des dernières annonces gouvernementales liées au contexte sanitaire actuel, les Restos du Cœur sont au regret de vous annoncer que les concerts des Enfoirés '2022 Un air d’Enfoirés' se joueront sans public pour la deuxième année consécutive", est-il indiqué.

Il est aussi précisé que "cette situation a malheureusement d’importantes conséquences pour le financement à venir des missions sociales d’aide à la personne pour les Restos du Cœur".

Une nouvelle chanson le 10 janvier

Le message précise que le concert des Enfoirés sera, "cette année encore", enregistré à huis clos et diffusé au mois de mars à la télévision. Les double DVD et double CD du concert seront disponibles à l’achat dès le lendemain de cette diffusion. 

Le vendredi 24 décembre dernier, la troupe caritative avait annoncé son retour imminent en dévoilant le titre de son hymne 2022 et sa date de sortie. La chanson s'intitulera Il y aura toujours un rendez-vous, et sera disponible dès le 10 janvier. Le titre est signé par l'auteur-compositeur Jacques Veneruso.

La semaine dernière, à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire, le Premier ministre Jean Castex a indiqué que "pour freiner Omicron, les grands rassemblements seront limités à une jauge de 2000 personnes maximum à l'intérieur et 5000 personnes en extérieur", et ce, pendant trois semaines à partir de la rentrée. Les Enfoirés devaient se produire à l'occasion de six concerts à Montpellier, devant accueillir chacun près de 8200 personnes.

Du côté du monde du spectacle vivant, on s'inquiète que ces mesures puissent être rallongées. Sébastien Vidal, élu du syndicat du spectacle musical, le Prodiss, a confié la semaine dernière sur BFMTV qu'il s'agissait "d'un coup de massue". "On a appris, ces deux dernières années, que quand ça commence comme ça, généralement, ça va plus loin. On commence par trois semaines, puis on ne sait pas où ça s'arrête", avait-il assuré.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - “Restos du cœur” : 5 choses que vous ne saviez pas sur les Enfoirés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles