Covid-19 : les commerçants lillois inquiets pour le premier week-end des soldes

·1 min de lecture

Les commerçants du centre ville de Lille espèrent voir du monde pour le premier week-end des soldes. Mais entre le contexte sanitaire, le couvre-feu à 18 heures et la crainte du variant anglais du Covid-19, nombreux sont ceux qui abordent ces deux jours avec un relatif pessimisme. Pour autant, pas question de se décourager, puisque l'année 2020 a été compliquée il est d'autant plus important de faire du chiffre lors des quatre semaines qui s'annoncent, à commencer par ce samedi.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 23 janvier

"Il y a vraiment une peur qui s'installe"

"Il faut que ça soit une grosse journée de toute façon, on n'a pas le choix. On a augmenté notre volume de livraison pour avoir de la marchandise. Là, on attend avec impatience les clients", explique Tony dans son magasin d'accessoires pour hommes. Aussi, il étiquette les boîtes à chaussures puis les range dans son armoire afin que tout soit prêt avant l'ouverture.

Hélène, vendeuse dans le prêt-à-porter, est également prête à recevoir les clients, mais craints qu'ils soient peu nombreux. Depuis plusieurs semaines elle constate que les comportements évoluent. "Avant, les gens touchaient les vêtements. Maintenant, il y a des gens qui ne veulent plus les toucher. Donc on les touche pour eux, on leur montre. Il y a vraiment une peur qui s'installe", déplore-t-elle. L'importante circulation du virus et la dynamique du variant anglais n'aide pas à se rasséréner. 

"On sent qu'ils o...


Lire la suite sur Europe1