Covid-19 : des coiffeurs posent nus dans leur salon pour sauver une profession "qui a les deux genoux à terre"

Guillemette Jeannot
·1 min de lecture

"Quitte à être mise à poil par le gouvernement, autant le faire moi-même !", "Si l’Etat reste sur ses positions, nous allons tous finir à poil"... De tels messages, accompagnés du mot-clé #moncoiffeurapoil et d'une photo d'un coiffeur (ou d'une coiffeuse) nu, fleurissent sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Chacun dénonce la fermeture de son établissement, jugé non essentiel par le gouvernement durant ce nouveau confinement, et s'inquiète des conséquences économiques subies par le deuxième secteur de l'artisanat français, avec plus de 184 000 actifs et 85 000 établissements, selon l'Union nationale des entreprises de coiffure (Unec).

Face à la colère d'élus locaux et de commerçants, le gouvernement a revu sa copie. Depuis le 3 novembre, la vente des produits concernés par la fermeture des commerces de proximité est interdite dans les grandes surfaces. Toutefois, l'inquiétude et l'incompréhension continuent de gagner du terrain chez les coiffeurs.

"J'ai voulu pousser un coup de gueule"

"Parce qu’on est en train de me foutre à poil en m'enlevant mon outil de travail qui est le cheveu, j'ai voulu pousser un coup de gueule en posant nu dans mon salon", explique à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi