Covid-19: Un "cluster" détecté après une retraite catholique dans l'Orne

Paul Guyonnet
·Journaliste
·1 min de lecture
C'est du côté de La Chapelle-Montligeon, dans le Perche, qu'un rassemblement de catholiques a donné naissance à un foyer de contamination au covid-19. (Photo: Jean-Leo DUGAST via Getty Images)
C'est du côté de La Chapelle-Montligeon, dans le Perche, qu'un rassemblement de catholiques a donné naissance à un foyer de contamination au covid-19. (Photo: Jean-Leo DUGAST via Getty Images)

CORONAVIRUS - On a connu meilleur timing. Alors qu’une partie de la communauté catholique de France multiplie les rassemblements et les appels au gouvernement pour avoir le droit de retourner à la messe en dépit du confinement mis en place face à l’épidémie de covid-19, plusieurs médias de l’ouest du pays révèlent qu’un foyer de contamination a été détecté à la suite d’une retraite religieuse un temps présentée comme clandestine.

Selon Ouest France et France Bleu Normandie, environ 200 catholiques se sont retrouvés dans les derniers jours d’octobre à La Chapelle-Montligeon, petit village de l’Orne connu pour son sanctuaire abritant, entre autres, un centre mondial de prières pour les défunts. Et depuis, ce sont de nombreux cas de coronavirus qui ont été dépistés parmi les participants.

Un couple contaminé, une visite à des proches et un mort

La communauté de l’Emmanuel -un groupe de prières dont certains membres sont proches de la “Manif’ pour tous”-, qui organisait le rassemblement, assure que les gestes barrières ont été respectés, et que des masques et du gel hydroalcoolique ont été utilisés. En somme, comme le rapporte France Bleu, les responsables assurent qu’ils ont fait respecter les consignes de la préfecture... sauf que celle-ci assure n’avoir jamais autorisé un tel rassemblement et surtout n’en avoir pas même eu connaissance.

EDIT: Après la parution de notre article, le sanctuaire de Montligeon a démenti que cette réunion s’était réalisée dans un cadre illégal. “La réunion organisée a eu lieu dans le cadre...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.