Covid-19 : cluster au Kremlin, Facebook supprime en Allemagne des comptes anti-restrictions

·1 min de lecture

L'épidémie de Covid-19 continue de sévir dans le monde, et la campagne vaccinale s'intensifie. Pourtant, le président brésilien Jair Bolsonaro, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19, a assuré jeudi 16 septembre qu'il se rendrait à l'Assemblée générale de l'ONU la semaine prochaine à New York, pour y prononcer le discours d'ouverture mardi. Or, tous les dirigeants et diplomates participant à l'AG des Nations unies, du 21 au 27 septembre, devront montrer une preuve de vaccination, en vertu des règles en vigueur dans la ville. Le chef d'Etat d'extrême droite, contaminé par le coronavirus l'année dernière, a de nouveau martelé qu'il était déjà immunisé. "Mon taux d'anticorps est au sommet", a-t-il déclaré au ministre de la Santé, Marcelo Queiroga, qui lui a recommandé le vaccin.

En Allemagne, le géant américain des réseaux sociaux Facebook a annoncé la suppression de comptes, pages et groupes liés à la mouvance des "libres penseurs" en Allemagne, une mouvance hostile aux restrictions destinées à lutter contre le Covid-19. La mesure, qui intervient à dix jours des élections législatives en Allemagne, concerne aussi des comptes Instagram, propriété de Facebook, a-t-il précisé. Le groupe californien a justifié sa décision par le fait que ces "libres penseurs" diffusaient notamment "des informations erronées sur la santé, des discours de haine et des incitations à la violence".

>> A lire aussi - Nice, Cahors... : des hôpitaux suspendent des centaines d'employés au premier jour de l'obligation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance chômage : la réforme entrera en vigueur au 1er octobre
Vaccin Covid-19 nasal : l’Inrae et l'université de Tours suscitent l’espoir
La directrice du FMI accusée d'avoir fait pression en faveur de la Chine
Crise des sous-marins : la colère de la France ne retombe pas, malgré les tentatives d'apaisement des États-Unis
Ille-et-Vilaine : des enseignants démissionnent à tour de bras, hécatombe en cette rentrée 2021

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles