Covid-19 : une cinquantaine de Français résidant à Mayotte bloqués aux Comores

Les compagnies aériennes qui devaient assurer le retour de ces Français résidant à Mayotte sont contraintes de se conformer à un arrêté interministériel pris par les autorités comoriennes pour interdire de territoire les voyageurs en provenance de pays à risque dont la France à compter du 20 mars dernier. Mais le nœud du problème se situe au sein des autorités françaises qui refusent que leurs ressortissants d’outre-mer soient rapatriés. 

Avec notre correspondante à Moroni, Anziza M’Changama

Ils sont Français et résident à Mayotte. Venus en vacances sur les îles de Grande Comore et d’Anjouan, ils ne peuvent plus rentrer chez eux à cause des mesures concernant le transport aérien. 

L’ambassade de France à Moroni doit assistance à ses ressortissants bloqués, chose faite puisqu’un accord a rapidement été trouvé avec les autorités comoriennes pour permettre à ce contingent de cinquante personnes de pouvoir décoller pour Mayotte. 

Mais l’aviation civile française a besoin d’une autorisation de la préfecture de Mayotte pour ouvrir l’espace aérien à leur avion. Or, cette autorisation tarde à venir. Le président Macron avait annoncé que les Français souhaitant être rapatriés le seraient

La préfecture de Mayotte traîne des pieds, arguant que ces voyageurs, étant dans leur famille aux Comores, peuvent y attendre la levée du confinement ou passer par Paris pour rejoindre leur île. Le ministère français de l’Outre-Mer, également présent dans les discussions, pourrait faire avancer la situation.