Covid-19 : cinq questions sur les transferts entre régions de patients en réanimation

franceinfo
·1 min de lecture

Un an après le début du premier confinement en France pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, les mêmes scènes se répètent dans les hôpitaux, où les services de réanimation sont sous tension, ou même saturés, comme en Ile-de-France. Plusieurs patients en réanimation ont été transférés de la région francilienne vers l'ouest du pays depuis samedi 13 mars. Une centaine de personnes devraient suivre le même chemin dans la semaine. Franceinfo vous détaille les implications de ce choix de l'éxécutif, qui ne fait pas l'unanimité.

>> Retrouvez toutes les informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

1Pourquoi transférer des patients en réanimation ?

Le gouvernement souhaite à tout prix éviter un reconfinement de la région Ile-de-France, dont le taux d'incidence se rapproche des 400 cas positifs par jour pour 100 000 habitants. "Reconfiner, c'est un acte extrêmement fort avec des conséquences très lourdes", a souligné le Premier ministre, Jean Castex, interviewé dimanche sur la plateforme Twitch. "Il faut que l'on utilise toutes les armes à disposition pour éviter le confinement."

Si le nombre de malades hospitalisés est stabilisé au niveau national (autour de 25 000 personnes), le nombre de patients en réanimation ne cesse d'augmenter. La France comptait dimanche 4 127 personnes en réanimation, dont un peu plus du quart (1 100) en Ile-de-France. "On est au bout du bout", explique au Parisien François Braun, président de Samu-Urgences de France. "Les évacuations (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi