Covid-19 : cinq questions sur les traitements à base d’anticorps monoclonaux

franceinfo
·1 min de lecture

Le premier vaccin contre le Covid-19 sera autorisé "d'ici une semaine" en Europe, annonce Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. En France, les premiers vaccins seront administrés, au mieux, fin décembre. Mais le plan vaccinal européen et français ne permettra pas de vacciner d'une traite toutes les personnes présentant des risques de développer une forme grave du Covid-19, maladie qui a fait à ce jour plus de 1,6 million de morts dans le monde, selon le décompte de l'université Johns-Hopkins.

Pour limiter les hospitalisations et les morts liées à la pandémie, de nouveaux traitements pourraient venir en renfort. "Un nouveau médicament à base d'anticorps monoclonaux pourrait aussi être validé" début 2021, avance Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, dans une interview accordée au Parisien. En quoi consiste ce traitement ? Comment fonctionne-t-il et pourra-t-il suppléer les vaccins manquants ? Éléments de réponse.

1Comment ça marche ?

Le principe consiste à "isoler les anticorps des patients qui ont eu le Covid" afin "de les reproduire en grande quantité en labo et de les injecter à titre préventif", résume Jean-François Delfraissy. Des laboratoires reproduisent artificiellement les anticorps monoclonaux développés naturellement pour neutraliser le Sars-CoV-2 par le système immunitaire des personnes convalescentes. Ces anticorps clonés sont ensuite administrés aux patients nouvellement infectés pour limiter la réplication du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi