Covid-19 : cinq questions sur le pic épidémique de la deuxième vague, "passé" selon le ministre de la Santé

Anne Brigaudeau
·1 min de lecture

Le pire est-il derrière nous ? Quinze jours après le nouveau confinement décrété pour juguler l'épidémie de Covid-19, plusieurs indicateurs portent "à croire que nous avons passé un pic épidémique", a affirmé, dimanche 15 novembre, le ministre de la Santé Olivier Véran dans une interview accordée aux titres de la presse régionale du groupe Ebra. "Nous reprenons le contrôle sur l'épidémie", a-t-il estimé. Cinq questions autour de ces affirmations, alors que la France frôle désormais les deux millions de cas de Covid-19 enregistrés depuis le début de la pandémie.

Que signifie la notion de "pic épidémique" ?

La définition du pic épidémique est simple : il s'agit du moment où la courbe des nouvelles contaminations s'infléchit. Olivier Véran s'appuie sur trois indicateurs pour dire que ce pic a été franchi : "Depuis dix jours consécutifs, le nombre de nouveaux diagnostics de Covid-19 diminue, le taux de positivité des tests et le taux d'incidence baissent. Tout porte donc à croire que nous avons passé un pic épidémique", indique-t-il.

Quels sont les indicateurs qui baissent ?

Ces trois indicateurs figurent dans le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'agence nationale Santé publique France qui fait état, jeudi 12 novembre, d'une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi