Covid-19 : une chirurgienne testée positive après une première injection du vaccin

Elle fait partie des 2000 professionnels de santé en Dordogne à avoir reçu une première dose du vaccin de Pfizer/BioNTech. Pourtant, Joëlle Huth, chirurgienne ORL dans une clinique à Périgueux, a été contaminée par le virus quelques jours après cette première injection. "Je me suis aperçue un matin que je ne sentais plus mon gel douche ni mon parfum, j’en ai malheureusement conclu que je n’avais plus d’odorat". Un fait plutôt rare mais rien d'anormal. Le corps a besoin de plus de temps pour renforcer sa protection. 52% d'immunité après la première dose La chirurgienne a déclaré en ligne sa contamination post-injection, sur le site du ministère de la Santé. "C'est intéressant de signaler que 10 jours après la première dose, vous êtes à risque, parce que vous êtes plus fragilisée". Le laboratoire Pfizer rappelle que l'immunité n'est garantie qu'avec deux doses. "Il faut bien comprendre que cette injection n'est pas une armure, ce n'est qu'un bouclier", confirme la médecin. Les gestes barrières et le port du masque doivent rester la règle, malgré la vaccination.