Covid-19 en Chine: des images satellites montrent la hausse de fréquentation des crématoriums

Des patients atteints du Covid-19, dans la ville de Chongqing (sud-ouest de la Chine), le 23 décembre 2022. - Noel CELIS / AFP
Des patients atteints du Covid-19, dans la ville de Chongqing (sud-ouest de la Chine), le 23 décembre 2022. - Noel CELIS / AFP

À en croire les chiffres officiels, seuls 37 morts liées au Covid ont été enregistrées en Chine depuis le mois dernier. Depuis décembre, et la levée brutale de l'essentiel de ses mesures sanitaires contre le coronavirus, la Chine est confrontée à une explosion des cas de Covid, au sein d'une population peu vaccinée.

Face à cette vague sans précédent, le système de santé est débordé, sur toute la chaîne, des hôpitaux aux crématoriums. Cet afflux dans les lieux funéraires, a été immortalisé par des images satellites de l'entreprise américaine Maxar Technologies.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une hausse de fréquentation dans toute la Chine

Ces clichés, pris aux quatre coins de la Chine, et relayés par des médias américains comme CNN et The Washington Post, montrent la différence de fréquentation dans les funérariums avant et après cette nouvelle vague de Covid.

Certains clichés récents, pris entre fin décembre et début janvier, montrent également de nouvelles constructions. Une des images a ainsi immortalisé un funérarium en banlieue de Pékin, qui semble avoir été construit sur un parking. Sur d'autres images, des files de voitures ont été photographiées devant des funérariums de Kunming, Nankin, Chengdu, Tangshan et Huzhou.

Sur les réseaux sociaux, des vidéos de familles attendant devant les lieux funéraires se multiplient, et les témoignages de funérariums débordés ont largement été relayés dans les médias, malgré le silence des autorités à ce sujet.

Silence des autorités

"Pour le moment, je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'enquêter sur la cause (de décès) pour chaque cas individuel", a ainsi estimé ce mercredi l'épidémiologiste Liang Wannian, chef du groupe d'experts contre le Covid missionné par la Commission nationale de la santé. "La tâche principale durant la pandémie est de soigner les patients", a-t-il ajouté.

En pleine vague de Covid, Pékin a revu en décembre sa méthodologie pour la comptabilité des morts du Covid: désormais, seules les personnes décédées directement d'une insuffisance respiratoire liée au coronavirus sont désormais intégrées dans les statistiques.

Une nouvelle méthodologie vivement critiquée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui la juge "trop étroite". "Nous continuons à demander à la Chine des données plus rapides, régulières et fiables sur les hospitalisations et les décès, ainsi qu'un séquençage du virus plus complet et en temps réel", a insisté la semaine dernière le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Article original publié sur BFMTV.com