Covid-19 : les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé

Les chiffres de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 se situent toujours à un niveau élevé, mais sont stables, note le journaliste Jean-Christophe Batteria, jeudi 15 avril, sur le plateau du 12/13. Un chiffre est toutefois encourageant : celui du taux de reproduction, à savoir "le nombre d'une personne qu'un malade peut contaminer", précise le journaliste. "Si on est au-dessus de 1, l'épidémie progresse, si on est en dessous, l'épidémie régresse. La France vient de passer juste sous la barre fatidique, on est à 0,96, c'est effectivement encourageant", ajoute le spécialiste. Le taux d'incidence est quant à lui de "344 en moyenne", soit un taux "très élevé". Des disparités régionales Les régions "Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Ile-de-France et plusieurs départements du Grand Est sont particulièrement touchées, ajoute Jean-Christophe Batteria. À Paris, c'est 500, (…) en Seine-Saint-Denis, c'est 686, et à l'inverse dans le Finistère c'est 79, huit fois moins qu'en Seine-Saint-Denis." Concernant le nombre de cas positifs déclarés quotidiennement, le journaliste note une "stabilisation encore à un niveau très élevé, 33 000 cas par jour, et ce depuis dix jours, après avoir connu un pic à 40 000 cas". Le nombre de personnes en réanimation se stabilise aussi, mais "à un niveau effrayant, 5 900 cas", et "les services demeurent saturés". Enfin, le nombre de vaccinations est en hausse. "Désormais ce sont plus de 16,5% des Français qui ont reçu une première dose et 5,7% ont reçu deux doses, la progression est lente, mais nette", conclut Jean-Christophe Batteria jeudi midi.