Covid-19 : des chiffres sur les défaillances d’entreprises en trompe-l’œil ?

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 il y a désormais plus d’un an, l’économie française est sous cloche. Le nombre de faillites d’entreprises est exceptionnellement bas. Il y a eu 7406 défaillances d’entreprises au premier trimestre 2021, une baisse de 32.1% par rapport à 2020. Suivant les secteurs, les chiffres sont également marquants : -46.7% pour l’hébergement, -51.6% pour la restauration, -44.7% pour les activités liées au sport et -29.7% pour celles liées au spectacle vivant. 175 000 emplois pourraient disparaître Mais tout cela n’a été possible que grâce aux aides temporaires de l’État, que ce soit le chômage partiel, le fonds de solidarité ou les prêts garantis. Tous ces secteurs ont été mis sous perfusion. Un débranchement trop rapide est redouté, et mars pourrait déjà représenter un premier point de bascule brutal, avec une hausse possible de 155% des défaillances d’entreprises. L’OFCE explique que 175 000 emplois pourraient disparaître à cause des faillites à venir. Du côté du ministre de l’Économie, des étalements voire des annulations partielles de dettes seraient à l’étude pour les entreprises ne parvenant pas à rembourser à cause du manque d’activité.