Covid-19: des chiens renifleurs dès cet été en France, espère le ministère de la Santé

·1 min de lecture
Des chiens renifleurs dans la file d'attente des festivals et autres grands rassemblements? Dès cet été, espère le gouvernement (photo d'illustration). (Photo: LILLIAN SUWANRUMPHA via Getty Images)
Des chiens renifleurs dans la file d'attente des festivals et autres grands rassemblements? Dès cet été, espère le gouvernement (photo d'illustration). (Photo: LILLIAN SUWANRUMPHA via Getty Images)

CORONAVIRUS - “Le pass sanitaire? Avec nos chiens, ce serait bien mieux”. Professeur à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort-EnvA, Dominique Grandjean jubile, après quinze mois de tâtonnements. En partie grâce à ses travaux, voir des chiens participer aux opérations de dépistage du Covid-19 dans les lieux de fête et de loisirs est désormais à portée de museau.

Le ministère de la Santé a indiqué ce samedi 22 mai au HuffPost son souhait de déployer des chiens renifleurs en France “dès cet été, suite au résultats très encourageants de l’étude SALICOV” menée par le professeur Grandjean en collaboration avec l’AP-HP, l’ARS et le Conseil régional d’Ile-de-France, et l’équipe Nosaïs de l’EnvA.

Le gouvernement accélère sur ce dispositif de dépistage du Covid-19 pourtant évoqué dès le début de l’épidémie mais dont l’efficacité n’avait jusqu’à présent pas été démontrée à une échelle satisfaisante. La publication par l’AP-HP mercredi 19 mai des résultats d’une expérimentation menée sur 335 volontaires par le Pr Grandjean au printemps change la donne.

Leyko, Joye, Oxmo et six autres chiens renifleurs guidés par des pompiers des Yvelines et de l’Oise ont prouvé qu’ils étaient aussi fiables - et beaucoup plus rapides - qu’un test PCR pour détecter le coronavirus. A partir de compresses contenant la sueur des dépistés, les chiens du programme ont détecté 97% des positifs (préalablement identifiées par PCR sans que les maîtres chiens ne sac...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.