Covid-19 : les chercheurs planchent sur des tests d'haleine capables de détecter le virus

Ingrid Bernard
·3 min de lecture
Coronavirus,Blood research,Scientist's Laboratory,Research lab,Analyzing a blood sample in test tube at laboratory with microscope. Medical, pharmaceutical and scientific research and development concept.

Après les tests salivaires capables de détecter le Covid-19, les tests d’haleine pourraient bien arriver sur le marché français dans les prochains mois. Explications.

Suffira-t-il de souffler dans un sifflet pour savoir si l’on a le Covid-19 ? Une équipe de bioingénieurs du DOE / Oak Ridge National Laboratory à Tennessee travaillent actuellement sur le développement d’un test d’haleine qui permettrait de détecter le virus. “La technologie est basée sur un hydrogel unique ayant la capacité de capturer les aérosols de l’haleine expirée et puis de préserver les échantillons qui devront être envoyés à un laboratoire pour analyse”, précisent les chercheurs sur leur site internet.

Contrairement aux tests PCR, antigéniques et sérologiques, ces tests pourront également être effectués à domicile, pour une détection plus rapide. L’appareil peut aussi bien être utilisé par des adultes que des enfants. “Notre motivation est de mettre des informations exploitables entre les mains des utilisateurs pour les aider à prendre des décisions en temps utile, comme aller au travail ou à l’école, se mettre en quarantaine ou consulter un médecin”, informe le Dr Scott Strome de l’University of Tennessee Health Science Center (UTHSC).

Un test français

Ce n’est pas la première fois qu’une équipe de chercheurs imaginent un tel prototype. Des scientifiques français ont développé le même type de test de dépistage. Le professeur Djilali Annane, chef du service de médecine intensive et de réanimation à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches, a conçu avec l’équipe du professeur Stanislas Grassin-Delyle, pharmacologue à l’Hôpital Foch à Suresnes, un prototype de dépistage basé sur l’odeur laissée par le virus chez les patients malades en analysant leur haleine, comme l’indique le journal Le Figaro.

Vidéo : Covid-19 : une maman rencontre son bébé après trois mois dans le coma

Le fonctionnement est simple, il suffit de souffler dans un petit appareil ressemblant à un alcootest. En moins de quelques minutes, ce petit outil analyse si la personne est porteuse, ou non, du Covid-19. Et ce, même chez les patients asymptomatiques. Pratique et rapide, ce test de dépistage a un autre avantage : il est peu coûteux. Ils peut être particulièrement intéressants “dans les lieux à forte densité de population comme les centres commerciaux, les gares, métros et aéroports”, estime le professeur Djilali Annane.

Il faudra toutefois attendre encore quelques mois avant de savoir si ces prototypes pourront être déployés en France. Car les chercheurs n’en sont encore qu’“au stade intermédiaire”. Avant d’arriver sur le marché, ces tests devront, dans tous les cas, être testés puis validés par les autorités sanitaires “d’ici le printemps prochain”.

En attendant, d’autres types de tests sont particulièrement attendus en France : les tests salivaires. "Nous déploierons ces techniques pour qu'au retour des vacances scolaires, nous puissions réaliser plusieurs centaines de milliers de tests, par prélèvement salivaire", a expliqué le ministre de la santé Olivier Véran, lors de la conférence de presse consacrée au Covid-19 ce jeudi 4 février.

Ce contenu peut également vous intéresser :